Deux pour le prix d'une

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Athanasios de Riveroy le Jeu 30 Jan - 14:37

Fort bien Rouergue.

Je m'avançais donc devant Elwhin, ployais le genoux et courbais ma tête dépourvue de couvre chef.

J'attendais la suite ...
avatar
Athanasios de Riveroy

Messages : 176
Date d'inscription : 24/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Elwhin de Quincy le Jeu 30 Jan - 18:45

Va s'installer sur le trône super confortable de la salle de cérémonie de Creissels. La Rolls des trône. Pas le truc tape fesse du Rouergue ou on n'a guère envie de siéger plus de 2 mois. 4 quand on est un peu maso.
Celui là est un trône fait pour durer. Un trône comme il y en a peu. Et personne qui veut y poser son séant. Trop risqué surtout avec Mimie qui rode.
Savourant le confort, caressant le cuir souple de l'accoudoir, et le moelleux du rembourrage en laine du siège et du dossier, il regarda Athanasios se prosterner à ses pieds.
Ce qui était bien ici, c'est que c'était lui qui décidé qui serait son vassal. Aucun compte à rendre. Le pied total. Jouissif à souhait.
Bon, maintenant il fallait débiter 2-3 conneries pour la galerie. Réputation oblige.


Athanasios de Rivenoy...

Petit temps d'arrêt pour bien attirer l'attention.

Vous êtes un véritable casse couille vous savez?

Autre temps, jubilatoire celui là

Car j'aime prendre mon temps pour choisir un vassal. Un bon j'entend.
Et vous n'avez pas pu vous empêcher de claironner vos intentions de mariage avec une noble, vous le gueux.
C'était donc fort inconfortable pour moi de vous offrir fief dans ses conditions.
Surtout avec toutes les... Amitiés... Tissées tout au long de ma vie.

On m'aurait accusé à coup sur de vous anoblir en vu d'un mariage, ce qui n'est point bien vu.


Petite pause.

J'allais me résoudre à laisser passer un bon investissement quand vous avez eu l'idée saugrenue de vous ruiner pour un fief vénal plutôt qu'en toilette pour la belle.

Ainsi donc je pouvais vous proposer de gérer l'une de mes nombreuses seigneuries.

Je ne ferai point l'étalage de vos atouts, cela risque de retarder l'heure du dîner, ainsi donc je vous le demande sans attendre : Souhaitez vous devenir mon vassal?

_________________
avatar
Elwhin de Quincy

Messages : 664
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Athanasios de Riveroy le Jeu 30 Jan - 19:33

Elwhin de Quincy a écrit:
Athanasios de Rivenoy...

Petit temps d'arrêt pour bien attirer l'attention.

Vous êtes un véritable casse couille vous savez?

D'un air taquin ...

Veuillez m'excuser Votre Grandeur mais à qui vous adressez vous ??? A ce Athanasios de "Rivenoy" ou à moi ?

Si c'est à lui, et bien je ne vous cache pas que je suis déçu que vous l'ayez soudainement choisit à ma place ...

Si toutefois il s'agit d'une erreur de votre part, alors je confirme être un casse-couille et ma réponse est "oui", je veux être votre vassal et je vous fait le serment suivant.

Nous Athanasios de "Riveroy", jurons à vous, Elwhin de Quincy, Comte de Creissels, fidélité, aide armée et conseil. En aucun cas nous ne saurions vous porter préjudice en parole ou en action.
avatar
Athanasios de Riveroy

Messages : 176
Date d'inscription : 24/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Elwhin de Quincy le Mer 5 Fév - 6:09

Soupire...
Un insolent de plus dans le coin.
Trop grande gueule, va falloir lui expliquer qu'il ne le sied point d'être surclasser dans un quelconque domaine en ses terre


Bien ce que je disais. Un casse noisettes, un rive noix...

Sourire malicieux en voyant entrer son page, pour une fois pile à l'heure.
Lui fait signe d'approcher.
Se lève de son magnifique trône et, comme dans l'ancien temps s'agenouille à son tour face au Hun pétant.
Prend la petite bourse que lui tend Thibault et sourit.

Soudain, promptement, sort la belle dague offerte par Harpege lors de son premier règne sur le Rouergue et  dont il n'avait su que faire. Une magnifique dague orientale et de circonstance. Promptement, il entaille la main droite d'Athanasios puis la sienne et les joint autour de la bourse et dit


Nous Elwhin de Quincy de Belle-Rivière, Comte de Creissels, nous avons entendu votre serment et déclarons vous devoir Justice, Protection et subsistance par le sang versé sur la terre de Peyreleau que nous vous octroyons comme fief.

Et de conclure par l'accolade vassalique.

Relevez vous, Sir de Peyreleau.

et se lève

_________________
avatar
Elwhin de Quincy

Messages : 664
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Athanasios de Riveroy le Mer 5 Fév - 8:39

Fichtre une entaille !!!! Je ne sais pas si c'était prévu dès le départ mais mon petit doigt (sur lequel coulait du sang) me disait que je payais ma boutade d'alors.

Je me relevais avec un sourire de circonstance à celui qui devenait désormais mon suzerain. Fini la vie de jeune noble libre et turbulent, j'allais devoir être un peu plus raisonnable et c'était bien normal. Une accolade vassalique concluait ce moment.

Je jetais un coup d'oeil à Sashah et Salvelinus. Un jour peut-être, ça serait à moi d'assister à l'anoblissement du petit. Cette idée me plaisait beaucoup.
Si mes souvenirs étaient bon, c'était désormais à Rouergue d'intervenir, quant à moi je ne disais rien.

Je commençais à cogiter et me demander si cette dague était bien propre, si elle n'avait pas trainé n'importe où. Parce que me marier tout fiévreux avec une plaie purulente n'était pas dans mes projets.

Puis je chuchotais à mon suzerain.


Je vais limiter mes parole au strict minimum sur le reste de la cérémonie, mon suzerain. Ça aura le mérite de nous faire manger plus vite, et de soulager les esgourdes.
avatar
Athanasios de Riveroy

Messages : 176
Date d'inscription : 24/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Cleopatre dePayns le Mer 5 Fév - 8:58

Et la brune Héraut d'écouter les echanges entre le suzerain et le futur vassal. Qu'elle en aurait éclaté de rire.
Depuis qu'elle cotoyait le Comte, elle le connaissait suffisement pour savoir qu'il avait toujours un tour dans son sac.
Présentant le Grec comme un casse couilles... c'était un peu plus vrai.. elle espérait qu'avec le temps il arrivera à mettre de l'eau dans son Ouzo... et rester humble. Car l'humilité ne l'étouffait pas.. loin de la.

Et le serment fait par le sang... impliquait plus que le vassal ne pouvait le supposer.
Certains suzerains donnaient un coup de poing, mais la... c'était presque mieux.. Il en restera une cicatrice qui lui rappelera la promesse faite en ce jour.

Rouergue d'approcher et de remettre le document tant attendu.. après y avoir déposé la cire.


P ar la présente,

    N ous, Cleopatre dePayns de Trevière, Baronne de Villeneuve la Crémade, Dame d'Enfruts et de Sadournin, dicte Rouergue, Héraut d'Armes Royal pour la dite Marche,

      Faisons acte de la demande de Elwhin de Quincy* Comte de Creissels,

      • quand à l'octroi de la seigneurie de Peyreleau sise sur les terres du Comté à Sire Athanasios de Riveroy**


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Peyreleau est bien seigneurie vassale du Comté.

      Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont:
      "Dazur à trois pommes de pin d'or, au chef du meme"



      Ci-joint une lettre patente du dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie.

      [rp]De Nous, Elwhin de Quincy de Belle-Rivière, Comte de Creissels, vicomte de Castelmary, Seigneur de Belmont-sur-Rance, de Beauregard et de Montalègre,

      A Vous, Cleopatre DePayns de Treviere, Dict "Rouergue, Héraut de notre marche,

      Salutations,


      Par la présente, nous vous informons de notre désir d'octroyer la seigneurie de Peyreleau, fief mouvant du Comté de Creissels à Athanasios de Riveroy, seigneur vénal de la Bastide-Pradines.

      Nous voyons en l'homme qu'il est un noble cœur et une noble âme au quotidien et sommes fier de pouvoir le compter prochainement parmi nos vassaux l'homme que nous considérons déjà comme un ami.

      Fait à Creissels,
      Le 21 Novembre 1461



      [/rp]



    Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.


    Fait le quatorzième jour du premier mois de l'an 1462 sous le règne de Sa Majesté Nicolas de Firenze.


    Cleopatre dePayns.
    Héraut d'Armes.





[*: IG = Elwhin]
[**: IG = Athanasios]
Félicitations Senhèr de Peyreleau.

Un arret... puis reprend la parole.

Que Maistre Euzebio s'avance devant le Comte...
humm elle devrait parler plus fort,le vieux marchand avait du s'endormir dans un coin...

Que Maistre Euzebio s'avance devant le Comte...

_________________

Si tu n'espères pas l'inespéré, tu ne parviendras pas à le trouver. Héraclite
avatar
Cleopatre dePayns

Messages : 359
Date d'inscription : 26/05/2012
Localisation : Domaine de Villeneuve, Enfruts, La bastide Pradines

Feuille de personnage
Tir à l arc:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Athanasios de Riveroy le Mer 5 Fév - 10:18

Rouergue me fixait d'un regard qui me semblait réprobateur. Il est vrai que j'avais un peu forcé la dose de la taquinerie et d'ailleurs je l'avais payé de mon sang. Désormais je serais le fidèle vassal d'Elwhin et comme je l'avais juré je ne lui nuirais pas en acte ou en parole.

Je fit à Rouergue la moue d'un petit garçon prit en flagrant délit avec la main dans le pot de confiture.

Puis je fis une profonde et respectueuse inclinaison à Elwhin qui trônait fièrement sur son fauteuil de luxe. Je regagnais ma place auprès des miens, embrassant ma belle et le front de son fils discrètement pour ne pas perturber le reste de la cérémonie.
avatar
Athanasios de Riveroy

Messages : 176
Date d'inscription : 24/07/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Euzebio de VF le Mer 5 Fév - 19:47

Euzebio avait suivi la scène d'un œil distrait. Cela semblait bien plaisanter, l'ambiance était bonne, il y avait des jolies femmes, les cochons de lait qui allaient être servi après la cérémonie courraient parmi les invités.
Il n'en était pas moins préoccupé par ses nombreux projets commerciaux et la pille de courrier qui s'empilait dans son bureau. Il s'était donc depuis un petit moment retiré dans un coin et avait commencé à écrire des missives aux marchands et aux maires du Rouergue. Il était tranquillement en train de calculer les impôts de Millau et Espalion quand il entendit une petite voie crier son nom. il lâcha promptement carnet et crayon et regarda autour de lui pour savoir ce qu'il devait faire.


Oui Dona Cléopâtre je suis bien la. Désolé mais j'étais en train de surveiller les cochons qui grignotaient les tapisseries du comte. Vous conviendrez qu'au prix de la tapisserie je ne pouvais pas laisser faire la chose. Puisque nous parlons tapisseries, j'en profite pour vous dire à tous que le comté en propose à des prix fort attractifs.

Euzebio qui ne portait sur lui que ses bourses (et elles étaient bien remplies pour ceux que cela intéressent) et n'avait pas investi dans un chapeau, se dirigeât vers le comte. Il hésitât à s'agenouiller ne sachant pas si il arriverait à se relever.



Euzebio de VF

Messages : 4
Date d'inscription : 15/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Elwhin de Quincy le Jeu 6 Fév - 17:56

Installé à nouveau le cul sur un coussin moelleux, satisfait se lui - il l'était toujours, même dans ses pires conneries - il se gratouillait les dents de la pointe de sa dague qu'il avait pris soin d'essuyer au préalable. Il était fier de son nouveau vassal.

Il écouta Rouergue lire ce qui devait être lu, regarda souriant Peyreleau retourner dans l'assistance et Euzebio répondre à l'appel du Héraut.

Il était dur de déplacer un marchand. Encore plus un bon. Le temps c'est de l'argent comme ils disent.

A la remarque sur l'ovidé et la tapisserie, il manqua se rayer un chicot. Et regretta de ne pas avoir mis le marcassin au menu.
Pas grave, il ferait porter la note à qui de droit.

Mais laissant cela dans un coin, il porta son attention vers l'homme, qui bien que fort bien versé dans l'art de multiplier les pains, n'en resté pas moins un manant.

Inspiration profonde.


Cher Euzebio.
Merci pour votre présence qu'il fut fort difficile d'obtenir. Et pour le plaisir que ne manquera pas de susciter votre nouveau statut et la maladie qu'en feront certain.


Pause...

Vous êtes un marchant. Plus préoccupé par la taille de sa bourse que le bien être de son prochain.

En théorie.

Dans les faits vous êtes un homme de cœur qui pense à ses concitoyens. Même s'il n'aime pas que ce soit dit.

Des mois durant nous avons collaboré, échangé, fait fructifier votre patrimoine et celui du Rouergue.

Mais chaque fois que nous discutions d'une transaction, son but premier était le bien être de Villefranche. Du poissons, des fruits, de la viande.

Même s'il en va de votre réputation de marchand, j'affirme ici que vous avez agit plus noblement que certain noble. Vous avez le cœur noble, vos actions le sont aussi.

Ainsi donc je vous le demande aujourd'hui : souhaitez vous devenir mon vassal ?


Moulinet de la dague autour de la main. Fierté de l'avoir réussi sans coupure. Attente de la réponse.

_________________
avatar
Elwhin de Quincy

Messages : 664
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Euzebio de VF le Jeu 6 Fév - 21:32

Euzebio avec son genou à terre regardait Elwhin vanter ses qualités et jouer avec son couteau. Il lui vint presque une larme à l'œil à lui le vieux marchand qui était si mal compris de ses voisins.

Je partage votre avis sur la crise de nerfs que cette cérémonie va déclencher chez grand nombre de personnes. J'avoue que faire rager les idiots est une motivation importante pour l'homme simple que je suis.
Même si je suis en parfait accord avec les bon mots que vous avez utilisés pour me décrire je vous demanderai ne pas ébruité mes qualités en dehors de cette salle car j'ai une réputation à maintenir. Réputation qui je dois l'avouer me permet avantageusement de maintenir les donzelles écervelées et les chasseuse de fortunes à l'écart


Euzebio fit une petite pause et se prépara à porter serment. Il hésita puis se lança.

Nous Euzebio, jurons à vous, Elwhin de Quincy, Comte de Creissels, fidélité, conseil et aide. En aucun cas nous ne saurions vous porter préjudice en parole ou en action ni vous proposer des produits à prix prohibitifs.

Apres une seconde d'hésitation il ajoutant d'une petite voix.

J'espère que vous ne m'en tiendrai pas rigueur mais pour l'aide préférentiellement non matériel mon seigneur car voyez vous je n'ai que des petits moyens.

Il attendit la réponse du comte.

Euzebio de VF

Messages : 4
Date d'inscription : 15/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Sashah de Castelcerf le Mar 11 Fév - 10:55

Sashah avait retenu son souffle et le baiser qu'elle reçut la rassura sur l'état d'âme de son futur époux. Entendre qu'il était un casse.... l'avait fait pâlir, puis entendre qu'elle en était la cause l'avait anéanti. Quelle réputation collait-on sur le dos de son Byzantin ! Voilà bien ce qu'elle pensait et elle comme il lui tournait le dos, c'est avec angoisse qu'elle se demandait comment il le prendrait.

Certes le futur suzerain semblait homme doté d'un grand humour, mais elle ne le connaissait pas et donc c'est la respiration presque coupée qu'elle avait suivi la suite de la cérémonie. Enfin quand il revint vers elle, elle lui sourit tendrement, profondément soulagée.

Un homme fut appelé à son tour et elle attendit le reste de la cérémonie plus sereinement. Regardant le marcassin de son fils qui s'était couché au pied du fauteuil comtal, regardant lui aussi le marchand. Elle retint un petit sourire.
avatar
Sashah de Castelcerf

Messages : 4
Date d'inscription : 19/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Elwhin de Quincy le Mer 12 Fév - 17:08

Parfait ça!
Soit c'est un idiot profond de plus soit Creissels à une côté d'enfer.
Il se lève tranquillement, récupère au passage la deuxième bourse que lui tend son page et pose genou devant son futur vassal.
Avisant les bourses bien (trop) pleines qui pendent à sa ceinture il fait un geste du menton en leur direction et dit


Ne vous a t'on point expliqué qu'il n'est point affaire de noblesse vénale ici et que vous n'avez rien à payer?
Enfin, si mais point en écus.


Aussi promptement que pour le premier, enfin plus, l'expérience aidant, il lui entaille la paume et joint leurs mains autour de la bourse

Nous Elwhin de Quincy de Belle-Rivière, Comte de Creissels, nous avons entendu votre serment et déclarons vous devoir Justice, Protection et subsistance par le sang versé sur la terre de Roquetaillade que nous vous octroyons comme fief.

Et hop, deuxième câlin. Ou plus techniquement, accolade vassalique.

Relevez vous Roquetaillade!

_________________
avatar
Elwhin de Quincy

Messages : 664
Date d'inscription : 22/04/2012
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Euzebio de VF le Dim 16 Fév - 14:00

Euzebio se releva et ne pu s'empêcher de sourire au nom de son fief. Roquetaillade, voila un fief qui lui était destiné à lui dont les entrepôts regorgeaient de quintaux de pierre.

Oh mon comte, je vous remercie pour ce fief ainsi que pour avoir soulagé mon esprit quand aux dépenses que je pensais à tord devoir engager dans mon nouvel état de noble.
Sachez que je serais toujours prêt à payer en bon conseils ou en ma présence que certains, certes peu nombreux, trouvent agréable. Sachez que si vous avez besoin d'équiper une armée, je me ferais un devoir de vous trouver les équipements requis à bon prix


Euzebio, regarda le marcassin ce qui lui rappela qu'il n'avait rien mangé.

Comte, puis-je vous suggérer que nous passions au repas. Les cochons sont la, il ne reste plus qu'à les rôtir.

Euzebio de VF

Messages : 4
Date d'inscription : 15/01/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Cleopatre dePayns le Dim 16 Fév - 17:32

La brune avait attendu l'échange entre le comte et le nouveau noble. Icelui, ne semblait pas avoir pris conscience qu'il lui avait entaillé la main. Mais bon un vieux marchand comme lui, devait avoir la peau dure et ne plus rien sentir.

Elle avait failli éclater de rire... en l'entendant parler de manger. Oui pourquoi pas. Vraiment son titre ne l'intéressait pas ou quoi. Pour un près de ses sous , il aurait du etre impatient d'avoir le parchemin qui lui donnait le droit de porter couronne.

Le Héraut, prit un air étonné, et finit de remplir le document en y apposant sa signature, et son scel.

Puis le tendit à l'impétrant.


Voici pour vous

P ar la présente,

    N ous, Cleopatre dePayns de Trevière, Baronne de Villeneuve la Crémade, Dame d'Enfruts et de Sadournin, dicte Rouergue, Héraut d'Armes Royal pour la dite Marche,

      Faisons acte de la demande de Elwhin de Quincy* Comte de Creissels,

      • quand à l'octroi de la seigneurie de Roquetaillade sise sur les terres du Comté à Maistre Euzebio


      Après recherches héraldiques dument entérinées, le fief de Peyreleau est bien seigneurie vassale du Comté.

      Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont:
      "Tiercé en pairle renversé : au premier de gueules au léopard lionné d'or, au deuxième d'argent à la tour d'azur ouverte et ajourée du champ, au troisième de sinople au dolmen d'argent."



      Ci-joint une lettre patente du dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie.

      [rp]De Nous, Elwhin de Quincy de Belle-Rivière, Comte de Creissels, vicomte de Castelmary, Seigneur de Belmont-sur-Rance, de Beauregard et Vénal de Montalègre,

      A Vous, Cleopatre DePayns de Treviere, Dict "Rouergue, Héraut de notre marche,

      Salutations,

      Par la présente, nous vous informons de notre désir d'octroyer la seigneurie de Roquetaillage, fief mouvant du Comté de Creissels à maistre Euzebio.

      Cette homme est un pillier de notre belle ville de Villefranche-de-Rouergue, attentif au quotidien au bien être de ses concitoyens et impliqué dans la vie de sa cité.
      Son abnégation est à louer et ses actions nobles. Il nous apparaît comme l'homme de la situation pour la gestion du fief que nous lui octroyons

      Fait à Creissels,
      Le 24 Novembre 1461



      [/rp]


    Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.


    Fait le quatorzième jour du premier mois de l'an 1462 sous le règne de Sa Majesté Nicolas de Firenze.


    Cleopatre dePayns.
    Héraut d'Armes.





Vous voilà Seigneur de Roquetaillade
Soyez juste et bon avec vos gens et faites fructifier les terres qui vous sont confiées!

Je reste à votre disposition pour vous expliquer les droits et devoirs liés à votre élévation. Etre noble n'est pas de tout repos.
Je vous enjoins d'ailleurs à lire les codes qui régissent la noblesse de France dans le codex héraldique qui compile tout ce qui traite de la noblesse en terres royales.
Je rentre à Paris dans les prochains jours, je publierai à la bibliothèque le contreseing que je viens de vous remettre, et vous pourrez alors porter armes et couronne avec fierté. Il vous sera alors loisible d'aller commander un jeu de scels en la Chapelle Saint Antoine, auprès de ma soeur d'arme, Estampe.


Un arret et précise.

Vous avez un mois à partir de ce jour pour vous mettre en règle avec vos armoiries.

_________________

Si tu n'espères pas l'inespéré, tu ne parviendras pas à le trouver. Héraclite
avatar
Cleopatre dePayns

Messages : 359
Date d'inscription : 26/05/2012
Localisation : Domaine de Villeneuve, Enfruts, La bastide Pradines

Feuille de personnage
Tir à l arc:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux pour le prix d'une

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum